Connaître le Rein et ses correspondances

Il reste quelques jours à cheminer dans l’hiver, l’occasion de faire un peu plus connaissance avec le Rein non pas physiologiquement, mais énergétiquement  selon la tradition médicale chinoise.

En médecine chinoise chaque organe vital de notre corps a différentes correspondances et sorties énergétiques dans notre organisme. Connaître ces clefs permet de mieux appréhender le fonctionnement de ce dernier et de repérer nos forces et nos faiblesses pour nous renforcer harmonieusement de manière préventive et entretenir notre vitalité afin d’être plus fort face aux attaques extérieures et émotionnelles.

Le Rein est donc un organe de nature Yin. Comme tout organe en médecine chinoise, il a plusieurs fonctions :

  • stocker notre énergie ancestrale et celle acquise après notre naissance
  • transformer et métaboliser l’énergie acquise
  • emmagasiner les fluides essentiels qui sont : le Jing, terreau interne, le Qi, le Sang, les liquides organiques
  • stocker les substances vitales, pures et affinées qu’il reçoit de la Vessie, son entraille Yang associée, après transformation des aliments
  • gouverner les fonctions vitales
  • servir de support physique au Zhi, essence psycho-émotionnelle qui correspond à notre volonté, notre détermination, et notre capacité de réaliser une intention.

Plus particulièrement le Rein correspond avec :

  •  l’émotion de la peur
  • le liquide de la salive
  • les tissus corporels suivant : les moelles, les os, les dents
  • les cheveux qui en sont la manifestation clinique
  • les oreilles qui en sont l’ouverture somatique
  •  l’élément de l’Eau
  •  la saveur salée
  • la saison de l’Hiver
  • la direction du Nord
  • la couleur bleue/nuit

De fait, connaître toutes ces notions nous aide à comprendre plus en profondeur l’état de notre organe Rein. Ainsi des problèmes d’acouphènes, de dents fragiles, d’os faibles, de cheveux fatigués et encore bien d’autres manifestations propres à chacun, nous renseignent sur son fonctionnement. Néanmoins ce ne sont que des clefs, des signes qui en aucun cas ne peuvent servir de diagnostic qui bien évidemment ne peut être fait que par un médecin dont c’est la compétence. Ils sont là pour affiner notre connaissance personnelle de notre organisme et cibler un peu mieux ce que nous devons renforcer, ou bien pour comprendre plus en profondeur notre schéma énergétique.

Exercices pour nourrir et renforcer les Reins

Nous allons voir deux mouvements qui vont nourrir et renforcer nos moelles. Elles sont associées au Rein comme nous l’avons vu précédemment et surtout elles sont responsables de notre immunité profonde.

Vous pouvez commencer votre petite séance par la respiration des Reins.

Exercice 1

Positionnez-vous debout, les pieds à peu près largeur des hanches, pas spécialement parallèles, posture confortable appelée posture de l’Humain en Qi Gong. Rentrez légèrement le menton avec la sensation que le sommet de la tête pousse délicatement le Ciel. Les genoux sont légèrement pliés avec la sensation que le coccyx se repose dans la Terre. Les bras sont le long du corps, les épaules relâchées. Prenez quelques instant pour déposer votre conscience dans le ventre, à l’intérieur, dans la partie du ventre qui se trouve 5 cm sous le nombril.

Ensuite posez le plat des mains sur les lombaires, partie basse du dos, et frottez énergiquement la zone tout en faisant des petits rebonds dans les genoux. Faites 50 frictions.

Les rebonds dans les genoux permettent de soulager le mouvement des bras, en quelque sorte c’est comme si le massage se faisait par les genoux. Vous pouvez répéter plusieurs fois, entrecoupées de pauses. Pendant l’exercice on recherche la sensation de deux grandes flammes qui montent dans le dos et qui viennent chauffer les Reins en profondeur.

Exercice 2

Gardez la même posture. Posez les deux mains l’une sur l’autre sur le ventre 5 cm sous le nombril.

Ici on va se servir de la lumière dorée du Ciel, qui est un mélange de l’énergie du Soleil, de la Lune et des Étoiles, pour nourrir les moelles et l’ensemble du squelette.

Inspiration : monter les bras à la hauteur des oreilles, par les côtés du corps, paumes des mains vers le Ciel.

Expiration : redescendre les bras par l’avant du corps, paumes des mains vers la Terre. Les mains descendent le long du buste comme un scanner.

A chaque inspiration on va chercher la lumière dorée du Ciel.

A chaque expiration elle pénètre par le sommet de la tête dans l’ensemble du squelette, des moelles jusque dans les pieds.

C’est un véritable bain de lumière dorée. En même temps, toutes les toxines du corps sortent par les pieds, vers la Terre. Inspir / expir se font avec le nez, mais vous pouvez aussi expirer par la bouche si vous en ressentez le besoin. La lumière rentre toute seule sans volonté, de même pour la sortie des toxines. Travaillez avec la sensation, comme dans un rêve. Évitez la visualisation ou trop de volonté qui vont affaiblir les Reins et entraver la libre circulation de la lumière.

Répéter le mouvement 9 fois, puis revenir dans la posture de départ avec les mains l’une sur l’autre sur le ventre et la sensation de conserver précieusement la lumière dorée dans le ventre, comme un trésor. Vous pouvez faire trois séries.

Clôture

  • Faites 9 cercles sur le ventre avec les mains, autour du nombril, en montant à droite et en descendant à gauche
  • frotter les oreilles
  • frotter l’ensemble du visage
  • secouer tout le corps avec des rebonds dans les genoux en prononçant le son « HA », avec la sensation de faire rigoler le Coeur à l’intérieur du corps.