Pour la médecine traditionnelle chinoise il existe plusieurs facteurs pathogènes pouvant être à l’origine de la maladie. Ils se classent en deux grandes familles:

– les facteurs pathogènes internes

– les facteurs pathogènes externes.

L’origine interne ou externe des facteurs pathogènes peut donner une indication sur la profondeur de la pathologie ainsi que sur la dysharmonie qu’elle amène. Autour du corps il y a comme un bouclier protecteur, sur plusieurs couches, appelé le Wei Qi. Ce Qi a pour mission de protéger le corps des agents pathogènes externes. S’il faiblit, certains facteurs externes pénètrent le corps et permettent le développement d’une pathologie qui parfois peut se transformer en un facteurs pathogène interne.

Une pathologie d’origine interne peut être causée par une dysharmonie interne, telle qu’une trop forte émotion ou un trop grand stress. Ces états peuvent devenir chroniques et s’installer durablement dans le corps (ex: dépression – migraines – grande fatigue – troubles digestifs etc…).

Une pathologie d’origine externe est souvent causée par des facteurs externes. Ces états sont généralement aigus, soudains et ne durent pas (ex: grippe – rhume – éruptions cutanées – blessures – traumatismes etc…).

Les agents pathogènes internes

Quand les organes internes sont affectés par une pathologie il en découle une dysharmonie intérieure et un syndrome interne. Plusieurs facteurs sont en causes:

  • une invasion profonde par un des six facteurs pathogènes externes, que nous étudieront plus loin, affectant les méridiens et transmettant  la pathologie aux Organes yin et yang du corps.
  • une attaque directe des Organes yin et yang du corps par des pathogènes externes.
  • les facteurs émotionnels affectant l’un des Organes yin et yang du corps.

Ce dernier point étant sans doute le plus important à déceler, nous allons l’étudier plus en détail.

Les 7 facteurs émotionnels internes

Dans un état de santé normal les 7 Émotions: colère, joie, inquiétude, chagrin, tristesse, peur, et frayeur, sont bonnes pour la santé. Elles nourrissent les Organes auxquels elles sont associées, permettant une harmonie organe/émotion, où l’un et l’autre entretient cet équilibre.

Cependant s’il y a refoulement des émotions provoquant un état d’Excès émotionnel, ou bien une émotion excessive provoquant une Déficience émotionnelle le déséquilibre survient et mène à un blocage ou à une stagnation du Qi interne circulant dans les méridiens et les Organes. Cette dysharmonie émotionnelle affecte le corps et le mental et peut déclencher une pathologie.

L’énergie émotionnelle en déséquilibre épuise également le corps physique. Cette énergie s’emmagasine dans les muscles et les Organes du corps et peut amener à un fort état de stress et de tension qui débouche souvent sur une pathologie.

L’équilibre harmonieux des émotions est donc un point important pour entretenir la santé. Comme nous l’avons précisé plus haut nos émotions sont reliées à nos Organes internes à travers deux grands cycles que l’on appelle: Cycle d’Engendrement et Cycle de Contrôle des 5 Éléments (pour approfondir ce sujet vous pouvez vous reporter à notre article sur les 5 Éléments de Shaolin). Si ces deux Cycles sont en harmonie, chaque organe peut retrouver un équilibre face à un agent pathogène interne et ainsi aider le corps à recouvrer l’équilibre permettant la bonne santé.

Les agents pathogènes externes

Les différents climats peuvent être à l’origine de pathologies diverses. Ces « six facteurs pervers »: le Vent, le Froid, l’Humidité, le Feu, la Canicule, la Sécheresse, proviennent de l’environnement extérieur au corps. Dans des circonstances normales ils sont considérés comme favorables à la santé. Ils deviennent pathogènes quand ils sont excessifs ou surviennent brutalement, sans transition.

Plusieurs notions découlent de ces six facteurs pathogènes externes, ici nous allons étudier l’aspect climatique des ces facteurs.

Les 6 facteurs pathogènes selon les saisons

Lorsque le temps est anormal pour la saison, extrême ou imprévisible, il peut engendrer une pathologie. En effet il empêche l’énergie interne de circuler normalement dans le corps, le rendant ainsi fragile et vulnérable face à la maladie.

Cette invasion de facteurs externes peut se transformer en une invasion de facteurs internes, qui lorsqu’ils pénètrent l’Organe se transforment à nouveau et deviennent la cause de la maladie.

Selon la médecine chinoise les six facteurs pathogènes externes sont classés selon les 5 saisons, la température et le climat.

      1.L’Été:

  • climat: Chaleur/ Canicule
  • Organe et Élément associés: Cœur et Feu.
  • températures au dessus de 30°C.
  • Organes et systèmes les plus vulnérables: le Cœur – l’Intestin grêle – les Vaisseaux sanguins.
  • exemples de symptômes possibles: agitation – colère – perte de conscience – saignements de nez – éruptions cutanées – œdèmes.

      2. Fin de l’Été:

  • climat: Humidité.
  • Organe et Élément associés: Rate et Terre.
  • température: entre 20° et 30°C avec un fort taux d’hygrométrie.
  • Organes et tissus les plus affectés: la Rate – l’Estomac – les muscles.
  • exemples de symptômes possibles: manque d’appétit – sensation de lourdeur – nausées – vomissements.

       3. L’Automne:

  • climat: Sécheresse.
  • Organe et Élément associés: Poumons et Métal.
  • température: entre 15° et 20°C avec un faible taux d’hygrométrie.
  • Organes et tissus les plus affectés: le Poumon – la peau.
  • exemples de symptômes possibles: peau sèche – toux sèche – irritation de la gorge – asthme.

4. L’Hiver:

  • climat: Froid
  • Organe et Élément associés: Reins et Eau.
  • température: en dessous de 15°C.
  • Organes et tissus les plus affectés: les Reins, la Vessie et les os.
  • exemples de symptômes possibles: frissons – teint pâle – tremblements – mains et pieds froids – diarrhée – douleurs – raideurs.

5. Le Printemps:

  • climat: Vent
  • Organe et Élément associés: Foie et Bois.
  • température: entre 15°et 20°C.
  • Organes et tissus les plus affectés: le Foie, la Vésicule Biliaire et les tendons.
  • exemples de symptômes possibles: rigidité du tronc et des membres et de la nuque.

Zoom sur le Vent

Le Vent est « le » climat un peu à part, considéré en médecine traditionnelle chinoise comme « la Mère de Cent Maladies ». En effet le Vent est le climat le plus pervers car pénétrant le moindre recoin du corps et pouvant véhiculer les autres facteurs climatiques (exemple: le Vent-Froid, le Vent-Humide, le Vent-sec, le Vent-Chaleur). C’est pourquoi il est important de ce protéger du Vent, avant de sentir le froid, l’humidité, la chaleur etc…rentrer dans le corps, même par temps chaud!

Ce climat se divise en deux aspects, toujours selon la médecine traditionnelle chinoise:

  1. Le Vent Externe: il s’apparente aux tourbillons et aux changements imprévisibles et rapides du vent dans la nature. Il affecte surtout la partie supérieure du corps, changeant et déplaçant la douleur à l’image des mouvements d’une feuille morte qui tourbillonne dans le vent. Quand il pénètre le corps par la peau, il bloque la circulation du Wei Qi, Qi protecteur du corps, amenant, entre autres, frissons, tremblements, éternuements. Il se loge souvent dans la gorge entraînant une irritation, le nez bouché. Il peut aussi s’installer dans les articulations, amener des raideurs dans les muscles et réveiller des douleurs. On peut imaginer l’image de cette douleur « errant  » dans le corps d’une articulation à l’autre en fonction du climat. Il peut également s’installer dans les méridiens Yang du corps.
  2. Le Vent Interne: il se déplace par intermittence dans le corps à l’image d’une brume qui se répand dans la forêt de Bambous. Des changements de mouvements énergétiques imprévisibles indiquent la présence d’un Vent Interne. Il peut entraîner des états chroniques affectant particulièrement le Foie au niveau énergétique. Cet organe gouvernant plus particulièrement les tendons et le sang, il peut apparaître, entre autres, les symptômes suivants: tressaillements, tremblements, douleurs migrantes, maux de tête, acouphènes.

 

Conclusion

Le regard de la médecine traditionnelle chinoise sur ces facteurs pathogènes nous permet de comprendre différemment quelques aspects de l’arrivée de la maladie. Il peut également constituer une aide supplémentaire au niveau de la prévention et permettre d’appréhender autrement les saisons et leurs climats. Il apporte une vision importante sur le lien Corps/Esprit, et sur le rôle des émotions dans l’entretien de la santé. Il nous rappelle que si l’équilibre et l’harmonie sont maintenus dans le corps et l’Esprit, si le Qi du corps est vigoureux, les facteurs pathogènes auront plus de difficultés à créer une dysharmonie et un déséquilibre énergétique. Le Qi Gong, la méditation, le contact avec la nature sont des aides précieuses pour entretenir ce Qi sain.

Il est toutefois primordial de ne pas oublier que toutes ces notions ne peuvent en aucun cas remplacer le diagnostic et le traitement d’un médecin quand c’est nécessaire. Elles ne sont également pas exclusives, les mécanismes de l’apparition de la maladie étant très complexes et provenant souvent de plusieurs origines.

Elles nous apportent simplement un complément de connaissance, une façon de voir autrement la santé, et peut-être de mieux ressentir et comprendre le fonctionnement du corps dans sa globalité, dans sa relation Corps/Esprit et dans le lien si étroit entre l’Humain et la Nature.

Bibliographie pour approfondir le sujet

Article s’appuyant sur le livre suivant:

  • « Traité de Qi Gong Médical, Selon la médecine traditionnelle chinoise – Volume 3: « Diagnostic différentiel, principes de traitements et protocoles cliniques » du Professeur Jerry Alan Johnson. aux Éditions Chariot d’Or.